27 000 manifestants dont plus de 2 700 CFDT dénoncent «l'oubli de la crise» par le gouvernement

Publié le 31/03/2010 à 00H00
Les prochaines négociations sur les retraites n'ont donc pas camouflé les revendications liées à la crise sous un mot d'ordre commun: SALAIRES, EMPLOI, CONDITIONS DE TRAVAIL, RETRAITES
27 000 manifestants dont plus de 2 700 CFDT dénoncent «l'oubli de la crise» par le gouvernement
27 000 manifestants dont plus de 2 700 CFDT dénoncent «l'oubli de la crise» par le gouvernement
Les prochaines négociations sur les retraites n'ont donc pas camouflé les revendications liées à la crise sous un mot d'ordre commun: SALAIRES, EMPLOI, CONDITIONS DE TRAVAIL, RETRAITES

 

Malgré le chômage qui continue de progresser, les négociations salariales d’où rien ne sort, les conditions de travail de plus en plus difficiles et les plans sociaux qui se multiplient, les grandes difficultés dans lesquelles se trouvent de nombreux français ont été occultées du débat publicdepuis l’été 2009.
 
La CFDT a constamment  rappelé la nécessité de ne pas nier les réalités de la crise et le besoin de poursuivre  la prise en charge de ses conséquences sociales par la reconduction des mesures obtenues par les mobilisations syndicales, début 2009, vital pour nombre de foyers au bord de l’asphyxie.
 
TOURS 7500 manifestants (500 CFDT)
BOURGES: 5000 manifestants (400 CFDT)
VIERZON: 2000 (100 CFDT)
ORLEANS 4000 manifestants (500 CFDT) défilé par entreprise
MONTARGIS 800 manifestants (50 CFDT)
GIEN: 500 manifestants (180 CFDT) avec en tête de cortège l’entreprise PROMA
CHARTRES: 1700 manifestants (300 CFDT
CHATEAUROUX: 3500 manifestants (300 CFDT)
BLOIS 1000 manifestants (200 CFDT)
ROMORANTIN également 1000 manifestants (200 CFDT)
 
Retrouvez en pices jointes quelques photos des différentes manifestations