Le congrès régional CFDT Transports s'est tenu le 1er juin à Saint-Avertin.

Publié le 02/06/2012 à 00H00
Le congrès du syndicat CFDT des transports interdépartemental du Centre (STIC) avait un sujet de choix. L'affaire concernant le transporteur Norbert Dentressangle (33.000 salariés en Europe, 15.000 en France et 400 en Touraine) y a bien sûr été évoquée, en marge des points classiques et des élections du nouveau bureau du syndicat.
Le congrès régional CFDT Transports s'est tenu le 1er juin à Saint-Avertin.
Le congrès régional CFDT Transports s'est tenu le 1er juin à Saint-Avertin.
Le congrès du syndicat CFDT des transports interdépartemental du Centre (STIC) avait un sujet de choix. L'affaire concernant le transporteur Norbert Dentressangle (33.000 salariés en Europe, 15.000 en France et 400 en Touraine) y a bien sûr été évoquée, en marge des points classiques et des élections du nouveau bureau du syndicat.

Rappelons que sur réquisition du parquet de Valence (Drôme), quatre sites français sont sous le coup de contrôles des services de l'État.

Mercredi 30 mai, , les sites de Sevrey (Saône-et-Loire), Sémécourt (Moselle), Chambéry (Savoie) et Saint-Rambert-d'Albon (Drôme) ont été visités par la brigade de répression du travail dissimulé de l'inspection du travail, la Dreal, la gendarmerie et le substitut du parquet.
 
Des chauffeurs de Pays de l'Est auraient été employés dans des conditions non conformes à la législation du travail.
 
Retrouvez en pièce jointe l’article paru dans la Nouvelle République du 2 juin 12

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS