Semaine très positive pour le renforcement de la représentativité de la CFDT dans la région.

Publié le 13/10/2012 à 00H00 (mis à jour le 15/10/2012 à 09H56)
Que ce soit à Alcatel Ormes (45), ou à SKF (37), la CFDT conforte fortement sa représentativité avec l'élection de nouveaux jeunes. Le point d'orgue est bien sûr la désignation d'une DS chez Servier à Gidy (45) avec la présence de François Chérèque.
Semaine très positive pour le renforcement de la représentativité de la CFDT dans la région.
Semaine très positive pour le renforcement de la représentativité de la CFDT dans la région.
Que ce soit à Alcatel Ormes (45), ou à SKF (37), la CFDT conforte fortement sa représentativité avec l'élection de nouveaux jeunes. Le point d'orgue est bien sûr la désignation d'une DS chez Servier à Gidy (45) avec la présence de François Chérèque.

 

Chez Servier le jeudi 11 octobre, dès 6 heures, des militants de l’Union Régionale Interprofessionnelle, du syndicat Chimie Energie Centre Val de Loire, de la fédération Chimie énergie  se sont postés devant les laboratoires Servier à Gidy (Loiret) pour distribuer un tract aux 800 salariés. Parmi eux, Isabelle Géant, entrée chez Servier il y a 18 ans et désormais représentante syndicale. Craignant des pressions de la direction, elle a attendu le dernier moment pour annoncer la création de sa section. La CFDT est le premier syndicat à être représenté dans l'entreprise depuis sa création par Jacques Servier en 1954 à Orléans. Une première qui a valu à Isabelle Géant le déplacement et le soutien de François Chérèque, secrétaire général de la CFDT. 
 
A SKF Tours, une des plus grandes entreprises du département (1210 salariés +intérims) , les résultats sont très bons avec 19% obtenus contre 11% en 2009, on gagne sur notre représentativité.
C’est une nouvelle équipe dynamique et pleine de motivations constituée d’une grande majorité de “jeunes” qui se met en place.
 

A Alcatel Ormes,  la CFDT renforce sa 1ère place en gagnant un siège de suppléant et obtient  6 élus. Une grande partie des salariés reconnait ainsi le travail réalisé et renouvelle sa confiance à la CFDT en ces périodes troublées. LA CFDT fait ainsi le grand chelem pour la représentativité avec 50,2%.