Mobilisons-nous contre l'austérité, pour l'emploi et la solidarité en Europe

Publié le 07/11/2012 à 00H00
Dans chaque pays européen les travailleurs se mobiliseront le 14 novembre 2012 contre l'austérité, pour l'emploi et la solidarité en Europe à l'appel de la Confédération européenne des syndicats (CES). En France, CFDT, CGT, FSU, Solidaires et UNSA appellent à une grande journée de mobilisation interprofessionnelle.
Mobilisons-nous contre l'austérité, pour l'emploi et la solidarité en Europe
Mobilisons-nous contre l'austérité, pour l'emploi et la solidarité en Europe
Dans chaque pays européen les travailleurs se mobiliseront le 14 novembre 2012 contre l'austérité, pour l'emploi et la solidarité en Europe à l'appel de la Confédération européenne des syndicats (CES). En France, CFDT, CGT, FSU, Solidaires et UNSA appellent à une grande journée de mobilisation interprofessionnelle.

 

Des rassemblements unitaires sont prévus dans les différents départements de la région :
- 28 : Rassemblement à la Préfecture de Chartres à 11H30
- 36 : Rassemblement à la Préfecture de Châteauroux à 17H
- 37: Rassemblement place Anatole France à Tours à 14h30
- 41 : Rassemblement à la Préfecture de Blois à 17h15
- 45 : Rassemblement à la cathédrale d’Orléans à 11h avant une manifestation jusqu’au siège du MEDEF
La CFDT propose :
La négociation d’un contrat social au niveau européen.
Un socle social doit mettre fin à la concurrence sociale que se livrent les pays au détriment de tous les salariés européens. En premier lieu, la CFDT agit en faveur d’un salaire minimum dans chaque pays pour mettre un terme à la concurrence salariale.
Des mesures de relance au plan européen afin de renouer avec une croissance durable et favoriser l’emploi.
En particulier, une politique industrielle européenne ambitieuse doit être lancée par des investissements vers des secteurs d’avenir en misant sur une économie bas carbone favorisant un développement durable.
Un desserrement, concerté au niveau européen, des calendriers de retour à l’équilibre budgétaire.
La maîtrise des comptes publics est nécessaire. Mais en période de stagnation, le remède peut être pire que le mal et entraîner l’Europe dans la spirale de la récession et de l’austérité.
La grave crise que nous traversons touche toute l’Europe. Tous les pays sont interdépendants : les décisions que chacun prend ont des incidences sur tous les autres. Une véritable coordination des politiques économiques et sociales en Europe est nécessaire en intégrant des mesures de solidarité concrètes avec les pays les plus en difficulté.
En se mobilisant le 14 novembre 2012 avec l’ensemble du syndicalisme européen, la CFDT affirme sa solidarité avec les travailleurs espagnols, portugais et grecs. Elle marque sa volonté de voir apporter des réponses concrètes aux difficultés que vivent tous les travailleurs français et européens.

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS